La justice iranienne a suspendu les peines d’exécution, de trois hommes liés aux manifestations antigouvernementales de novembre.


La justice iranienne a suspendu les exécutions de trois hommes liés aux manifestations anti-gouvernementales de novembre, a déclaré dimanche l’un de leurs avocats, Babak Paknia.

Les militants des droits de l’homme avaient critiqué les condamnations à mort en disant qu’elles visaient à intimider les futurs manifestants.


Rédaction par Babak Dehghanpisheh, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :