La Pologne va bientôt proposer des limites sur les médias étrangers.


La Pologne va chercher à élaborer des règles limitant la concentration des médias étrangers bien avant que les nationalistes au pouvoir ne terminent leur mandat, a déclaré dimanche le leader de facto de la Pologne, des élections législatives étant prévues en 2023.

Le parti au pouvoir, le Parti du droit et de la justice (PiS), a longtemps déclaré que les médias étrangers se mêlaient des affaires de la Pologne et que les médias polonais devraient avoir une place plus importante. Cette accusation a été réitérée lors de la récente campagne présidentielle, au cours de laquelle le président sortant et allié du PiS, Andrzej Duda, a accusé à plusieurs reprises les médias étrangers ou les médias à capitaux étrangers de désinformer le public.

Lorsqu’on lui a demandé si le PiS allait introduire des réformes avant la fin de son mandat, le chef du parti, Jaroslaw Kaczynski, a déclaré dimanche à la radio publique polonaise qu’il espérait que les réformes seraient bientôt mises en œuvre.

« Nous y parviendrons beaucoup plus rapidement (qu’avant la fin de notre mandat), au moins sur le plan législatif, mais le succès de ce processus est lié aux nombreux changements que nous devons apporter dans notre pays ainsi qu’aux relations internationales », a déclaré M. Kaczynski.

Le PiS a soutenu que toute nouvelle loi devrait respecter les règles de l’UE, ce qui pourrait entraver l’objectif politique du parti de réduire considérablement l’influence des chaînes étrangères, telles que la chaîne de télévision TVN, propriété de Discovery.

Toutefois, à la suite du vote présidentiel de la semaine dernière, au cours duquel Duda a remporté un second mandat, le PiS a été encouragé dans sa critique de l’influence des médias étrangers en Pologne.

Kaczynski a déclaré que toute règle potentielle est encore « en cours d’analyse et qu’il y a des discussions sur la question ».

De nombreuses options sont envisagées, a déclaré un responsable du PiS à Reuters en début de semaine, ajoutant que l’achat de journaux régionaux, dont beaucoup sont de propriété allemande, faisait partie des idées qui avaient été émises, a rapporté le quotidien polonais Gazeta Wyborcza la semaine dernière.


Source de la photo : Kacper Pempel pour Reuters ; rédaction par Nick Zieminski, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :