Le Royaume-Uni demande au Japon, des alternatives Huawei dans les réseaux 5G.


Le gouvernement britannique a demandé au Japon de l’aider à construire ses réseaux sans fil 5G sans les technologies Huawei, a déclaré dimanche le Nikkei, une nouvelle étape dans la guerre technologique et sécuritaire mondiale entre les États-Unis et la Chine.

La Grande-Bretagne a désigné NEC Corp et Fujitsu Ltd comme fournisseurs alternatifs potentiels à Huawei, a rapporté le quotidien économique, sans citer de sources.

Des responsables britanniques ont rencontré leurs homologues à Tokyo jeudi, deux jours après que la Grande-Bretagne ait commandé des équipements Huawei purgés de ses réseaux 5G avant la fin 2027, a déclaré le Nikkei.

Alors que la Grande-Bretagne se prépare à quitter l’Union européenne, les craintes concernant la sécurité de Huawei ont forcé le Premier ministre Johnson à choisir entre les Etats-Unis et la Chine, pesant une alliance critique contre des milliards d’investissements.

Le Nikkei a déclaré que cette dernière décision reflète l’effort de la Grande-Bretagne pour faire venir de nouveaux fournisseurs d’équipements afin d’encourager la concurrence et de contribuer à réduire les coûts pour les opérateurs de téléphonie mobile du pays.

L’ambassade britannique à Tokyo et Fujitsu n’ont pas répondu immédiatement aux demandes de renseignements par courriel ou par texto dimanche. Le secrétariat du Cabinet japonais et la NEC n’ont pas répondu aux appels. Huawei et le ministère chinois des affaires étrangères n’ont pas fait de commentaires immédiats.

La semaine dernière, le ministre britannique du numérique, Oliver Dowden, a déclaré que la Grande-Bretagne travaillait avec ses alliés pour renforcer la concurrence de Huawei, en citant des entreprises de Finlande, de Suède, de Corée du Sud et du Japon.


Rédaction par William Mallard, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :