Les États allemands font appel au Congrès américain pour qu’il ne retire pas ses troupes.


Les premiers ministres de quatre États allemands ont demandé aux membres du Congrès américain de bloquer les plans de retrait des troupes américaines d’Allemagne, selon des lettres vues par Reuters dimanche.

Le président Donald Trump a déclaré le mois dernier qu’il réduirait de 9 500 à 25 000 le nombre de troupes américaines en Allemagne, reprochant au membre de l’OTAN de ne pas avoir atteint l’objectif de dépenses de défense de l’Alliance de l’Atlantique Nord et l’accusant de profiter de l’Amérique sur le plan commercial.

Les premiers ministres des quatre États du Sud, qui abritent tous des bases américaines, ont adressé ces lettres à 13 membres du Congrès, dont les sénateurs Mitt Romney et Jim Inhofe.

« Nous vous demandons donc de nous soutenir dans nos efforts pour ne pas rompre le lien d’amitié mais pour le renforcer et pour assurer la présence américaine en Allemagne et en Europe à l’avenir », ont écrit les premiers ministres de la Bavière, de la Hesse, du Bade-Wurtemberg et de la Rhénanie-Palatinat.

Un porte-parole de l’ambassade américaine à Berlin a refusé de commenter. Le mois dernier, Washington a déclaré que cette initiative « renforcerait la dissuasion russe, l’OTAN, et rassurerait les Alliés ».

Mais les premiers ministres ont écrit que les forces américaines dans leurs États « forment l’épine dorsale de la présence américaine en Europe et de la capacité d’action de l’OTAN ».


Source de la photo : Kevin Dietsch pour Reuters ; rédaction par Kevin Liffey, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :