Les inondations en Inde, au Népal déplacent près de quatre millions de personnes, au moins 189 morts.


Près de quatre millions de personnes dans l’Etat d’Assam, au nord-est de l’Inde, et au Népal voisin ont été déplacées par de fortes inondations dues aux pluies de mousson, avec des dizaines de disparus, le nombre de morts s’élevant à au moins 189, ont déclaré dimanche des responsables gouvernementaux.

Le débordement du Brahmapoutre, qui traverse le Tibet, l’Inde et le Bangladesh, a endommagé les cultures et provoqué des coulées de boue, déplaçant des millions de personnes, ont indiqué les responsables.

Plus de 2,75 millions de personnes en Assam ont été déplacées par trois vagues d’inondations depuis fin mai qui ont fait 79 victimes après que deux autres décès aient été signalés dans la nuit, a déclaré un responsable du gouvernement de l’Etat.

« La situation des inondations reste critique, la plupart des rivières coulant dangereusement au-dessus du seuil de danger », a déclaré à Reuters le ministre des ressources en eau de l’Assam, Keshab Mahanta.

L’Assam est confronté au double défi de la lutte contre les inondations et de la pandémie de coronavirus. Sur 33 districts, 25 sont restés touchés après la vague d’inondations actuelle, qui a débuté il y a quinze jours.

L’Inde est aux prises avec le nouveau coronavirus, qui a infecté près de 1,1 million de personnes et 26.816 sont morts de la maladie COVID-19, ont montré les données du gouvernement dimanche.

Au Népal voisin, le gouvernement a demandé dimanche aux habitants des plaines du sud de rester vigilants car de fortes pluies de mousson sont attendues dans la nation himalayenne où plus de 100 personnes sont mortes dans des inondations et des glissements de terrain depuis juin, ont indiqué les responsables.

Quelque 110 personnes ont été tuées et 100 autres blessées lors de glissements de terrain et d’inondations soudaines qui ont emporté des maisons, endommagé des routes et des ponts et déplacé des centaines d’autres personnes dans 26 des 77 districts du pays, a déclaré la police.

Le responsable du ministère de l’intérieur, Murari Wasti, a déclaré que le nombre de morts devrait augmenter car 48 personnes sont toujours portées disparues.

« Les équipes de recherche et de sauvetage recherchent les personnes disparues dans différents endroits mais les chances de les retrouver vivantes sont minces », a déclaré M. Wasti à Reuters.

Barun Paudel, du bureau des prévisions météorologiques de la capitale, Katmandou, a déclaré que de fortes pluies étaient attendues dans les quatre prochains jours dans une grande partie de ce pays principalement montagneux.

« Nous avons demandé aux habitants de rester vigilants face à d’éventuels glissements de terrain et inondations », a-t-il déclaré.

Les glissements de terrain et les crues soudaines sont fréquents au Népal, dans les États d’Assam et du Bihar en Inde pendant la saison des pluies annuelle de juin à septembre.


Source de la photo : Anuwar Hazarika pour Reuters ; rédaction par Manoj Kumar, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :