Fin de la prise d’otages après l’approbation par le président ukrainien d’un documentaire sur les droits des animaux

Les 13 personnes prises en otage dans un bus dans l’ouest de l’Ukraine ont été libérées , après que le président Volodymyr Zelenskiy ait parlé au téléphone avec le preneur d’otages et accepté sa demande de soutenir un documentaire sur les droits des animaux en 2005.

La police a arrêté le suspect, que le service de sécurité de l’Etat (SBU) a identifié comme étant Maksym Kryvosh, 44 ans, qui a saisi le bus dans la ville de Lutsk, disant qu’il était armé de fusils et d’explosifs.

Le ministre de l’intérieur, Arsen Avakov, a déclaré que Kryvosh avait fait de la prison et le SBU a déclaré qu’il avait propagé des « opinions extrémistes ».

La police a déclaré que Kryvosh avait menacé de faire exploser le bus et de faire exploser un autre explosif dans un endroit très fréquenté de la ville.

Dans un effort pour obtenir la libération des otages, Zelenskiy a déclaré avoir parlé au ravisseur pendant sept à dix minutes et avoir accepté l’une de ses demandes, à savoir promouvoir le documentaire « Earthlings », narré par l’acteur hollywoodien Joaquin Phoenix.
Zelenskiy l’a fait dans un clip de six secondes publié sur la page Facebook du président, qui a ensuite été supprimé.

Le président a déclaré qu’il avait persuadé Kryvosh de libérer d’abord trois des otages, dont une femme enceinte.

« Nous avons convenu qu’il libérerait trois personnes et qu’après cela, j’enregistrerais une vidéo », a déclaré M. Zelenskiy
Zelenskiy avait eu la possibilité de lancer un assaut sur le bus, mais il ne voulait pas risquer que des otages meurent pendant l’attaque. « Nous avons le résultat – tout le monde est vivant« , a-t-il déclaré.

Avakov a déclaré qu’un complice de Kryvosh était détenu dans la ville de Kharkiv, dans l’est du pays.

La police avait bloqué le centre ville avec des officiers armés, des voitures et un véhicule blindé de transport de troupes pendant qu’ils essayaient de persuader Kryvosh de libérer les otages dans une impasse qui a duré toute la journée.
Les photos et les images montrent un petit bus garé au milieu d’une rue vide, avec au moins deux fenêtres brisées et d’autres couvertes de rideaux. La police a déclaré que Kryvosh avait lancé une grenade hors du bus.
Avakov a déclaré que Kryvosh avait tiré des coups de feu depuis le bus vers la police.

Dans des messages sur les médias sociaux, Kryvosh avait également exigé que de hauts fonctionnaires ukrainiens publient des déclarations affirmant qu’ils étaient des terroristes.

« Le film dont parle cet homme est bon. Et vous n’avez pas à … créer un tel cauchemar pour les gens de tout le pays. Le film peut être regardé sans cela », a déclaré Avakov.

pour reuters Matthias Williams

traduit par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :