Selon certaines sources, l’EPA va proposer les toutes premières normes d’émissions des avions.


L’Agence de protection de l’environnement (EPA) doit annoncer mercredi la première proposition de normes d’émissions américaines pour les avions commerciaux, ont indiqué des responsables informés à ce sujet.

En 2016, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) des Nations unies s’est mise d’accord sur des normes mondiales d’émissions des avions destinées aux constructeurs de petits et grands avions, dont Airbus SE et Boeing Co, qui ont tous deux soutenu ces normes.

Le règlement proposé par l’EPA alignerait les États-Unis sur les normes de l’OACI, ont déclaré les responsables, et s’appliquerait aux nouvelles conceptions de type à partir de janvier 2020 et aux avions en production ou ceux dont les certificats de type ont été modifiés à partir de 2028. Il ne s’appliquerait pas aux avions actuellement en service.

L’administrateur de l’EPA, Andrew Wheeler, a déclaré à Reuters que la prochaine proposition sur les émissions des avions – ainsi que d’autres réglementations sur les émissions – représentait « des mesures sensées et juridiquement défendables pour réglementer les gaz à effet de serre, tout en préservant les emplois et l’économie américains ».

Les avions représentent 12 % de toutes les émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports aux États-Unis et 3 % du total de ces émissions. Ils constituent la plus grande source d’émissions de gaz à effet de serre liées au transport non soumis à des normes.

Les responsables de l’EPA ont déclaré qu’il était crucial que les États-Unis adoptent ces normes, car les pays pourraient interdire les avions assemblés aux États-Unis s’ils ne respectent pas les normes de l’OACI. L’EPA avait déclaré qu’elle proposerait des règles « au moins » aussi strictes que celles de l’OACI.

L’EPA devrait finaliser les règles au printemps prochain après les commentaires du public. L’administration fédérale de l’aviation publiera ensuite des règles distinctes pour faire respecter les normes, et l’agence devrait finalement certifier la conformité des émissions des avions fabriqués aux États-Unis.

Certains environnementalistes ont fait valoir que les règles de l’OACI pour 2016 n’allaient pas assez loin.

Sous le président Barack Obama, l’EPA a déclaré en 2016 que les émissions des avions représentaient un danger pour la santé publique. En janvier, l’EPA a déclaré que les émissions des avions représentaient un danger pour la santé publique,

des groupes environnementaux ont déposé une notification d’intention de poursuivre l’EPA pour ne pas avoir réglementé les émissions des avions.

Clare Lakewood, directrice du service juridique sur le climat du Centre pour la diversité biologique, a déclaré que les règles du Trump ne nécessiteront probablement pas suffisamment d’améliorations.

« Pour aider à prévenir les pires effets du changement climatique, nous avons besoin de normes efficaces et technologiquement contraignantes pour réduire la pollution des avions », a-t-elle déclaré.

La proposition de l’EPA sur les émissions couvre tous les gros avions à réaction de passagers, les avions régionaux, les gros avions à turbopropulseurs et certains avions de l’aviation générale. Les turbopropulseurs plus petits, les hélicoptères et les avions militaires ne sont pas couverts.


Source photo : Al Drago/Pool pour Reuters ; rédaction par Gerry Doyle, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :