Syrie : Un combattant du Hezbollah tué lors d’une frappe israélienne près de Damas.


Un combattant du Hezbollah a été tué lors d’une attaque israélienne en Syrie, la première victime déclarée du groupe chiite libanais soutenu par l’Iran depuis que son chef a averti l’année dernière que d’autres assassinats de ses membres en Syrie feraient l’objet de représailles.

Ali Kamel Mohsen, du Sud-Liban, a été tué par une frappe aérienne israélienne près de l’aéroport de Damas, selon un avis de décès le déclarant martyr de la Résistance islamique, une référence au Hezbollah, et qui a été confirmé par le groupe.

Il s’agit d’une référence apparente à une frappe de lundi soir qui, selon des sources de renseignement occidentales, aurait touché un important dépôt de munitions soutenu par l’Iran, à la périphérie de la capitale syrienne.

Les médias syriens ont déclaré que les défenses aériennes avaient intercepté une nouvelle « agression » israélienne au-dessus de la capitale Damas.

Le Hezbollah a déployé des combattants en Syrie dans le cadre des efforts soutenus par l’Iran pour soutenir le président Bachar al-Assad dans un conflit qui a éclaté en 2011 à la suite de protestations contre son gouvernement.

Suite à l’assassinat de deux membres du Hezbollah à Damas en août dernier, Sayyed Hassan Nasrallah, le chef du groupe, a juré qu’il réagirait si Israël tuait d’autres de ses combattants dans le pays.


Reportage de Laila Bassam ; Rédaction de Tom Perry pour Reuters; édité et publié par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :