L’application TikTok serait interdite sur les appareils du gouvernement américain en vertu d’un projet de loi du Sénat.


Les employés fédéraux américains se verraient interdire l’utilisation de l’application vidéo mobile chinoise TikTok sur les appareils du gouvernement en vertu d’un projet de loi qui a été adopté mercredi par une commission du Sénat américain, car les législateurs craignent pour la sécurité des données personnelles des utilisateurs.

Le projet de loi « No TikTok on Government Devices Act » du sénateur Josh Hawley a été adopté à l’unanimité par la commission sénatoriale américaine sur la sécurité intérieure et les affaires gouvernementales, et sera soumis au vote du Sénat américain.

La grande popularité de TikTok auprès des adolescents américains a attiré l’attention des législateurs et des régulateurs américains, qui craignent que leurs informations personnelles ne tombent entre les mains des fonctionnaires du gouvernement à Pékin.

TikTok, utilisé pour créer des vidéos de danse, de lip-sync, de comédie et de talents, a déclaré l’année dernière qu’environ 60 % de ses 26,5 millions d’utilisateurs américains actifs mensuels sont âgés de 16 à 24 ans.

En vertu d’une loi chinoise introduite en 2017, les entreprises ont l’obligation de soutenir et de coopérer au travail de renseignement national du pays.

En début de semaine, la Chambre des représentants a voté pour interdire aux employés fédéraux de télécharger l’application sur les appareils émis par le gouvernement dans le cadre d’un projet de loi de 741 milliards de dollars sur la politique de défense. Les législateurs ont voté 336-71 pour adopter la proposition, proposée par le représentant Ken Buck.

Avec l’adoption à la Chambre et l’approbation de la commission du Sénat, l’interdiction pourrait bientôt devenir une loi aux États-Unis.

Des hauts fonctionnaires de l’administration Trump ont également déclaré qu’ils envisageaient une interdiction plus large de TikTok et d’autres applications liées à la Chine, et qu’une action pourrait être imminente.

Par exemple, le secrétaire d’État Mike Pompeo a récemment déclaré que les Américains devraient être prudents dans l’utilisation de l’application.

La porte-parole de TikTok, Jamie Favazza, a déclaré que l’équipe américaine en pleine croissance de la société n’avait pas de priorité plus élevée que la promotion d’une expérience d’utilisation sûre de l’application qui protège la vie privée des utilisateurs.

« Des millions de familles américaines utilisent TikTok pour le divertissement et l’expression créative, ce qui, nous le reconnaissons, n’est pas à quoi servent les appareils du gouvernement fédéral », a-t-elle déclaré.


Source photo : Florence Lo pour Reuters ; rédaction par Bernadette Baum et Richard Chang, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :