Le président du Mexique affirme que des membres de sa famille sont morts du coronavirus.


Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a déclaré jeudi qu’il avait perdu des proches à cause du nouveau coronavirus, qui a jusqu’à présent fait plus de victimes au Mexique que dans tous les autres pays du monde sauf trois.

Lopez Obrador, qui a parfois fait l’objet de vives critiques pour sa gestion de la pandémie, a été interrogé lors d’une conférence de presse régulière sur les rapports des médias selon lesquels un de ses cousins a été hospitalisé après avoir contracté le coronavirus.

« Oui, j’ai des parents qui sont malades. Malheureusement, des proches ont également perdu la vie », a-t-il déclaré.

Lopez Obrador, qui a contrarié les critiques par sa réticence à porter un masque facial, n’a pas dit lesquels de ses parents étaient morts du COVID-19.

Au début de la pandémie, Lopez Obrador a minimisé sa gravité, en encourageant les gens à se serrer dans leurs bras et à continuer à sortir. Il a ensuite changé de tactique, mais les critiques craignent que le gouvernement ne rouvre l’économie avant d’avoir maîtrisé le virus.

Le Mexique a signalé plus de 360 000 infections par le coronavirus, le septième plus grand nombre de cas dans le monde, et plus de 41 000 décès. Il est le quatrième pays au monde en termes de nombre de décès, après les États-Unis, le Brésil et la Grande-Bretagne.

M. Lopez Obrador a critiqué les médias d’information pour avoir rapporté que le Mexique se hisse au rang des pays les plus durement touchés, affirmant que le nombre de décès par habitant est une représentation plus juste.


Source photo : Henry Romero pour Reuters ; rédaction par Jonathan Oatis, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :