Un tribunal allemand condamne un homme de 93 ans pour des crimes nazis


Un tribunal allemand a condamné un Allemand de 93 ans pour avoir aidé au meurtre de 5 232 prisonniers, dont de nombreux Juifs, dans un camp de concentration nazi pendant la Seconde Guerre mondiale et lui a infligé une peine de deux ans avec sursis dans l’un des derniers procès contre les crimes de l’ère nazie.

Bruno Dey, qui avait été un garde SS dans le camp de concentration de Stutthof près de Gdansk dans ce qui est aujourd’hui la Pologne, était coupable d’avoir été impliqué dans des meurtres entre août 1944 et avril 1945, a déclaré le tribunal de Hambourg jeudi.

Il avait reconnu sa présence dans le camp, mais a soutenu que cela ne constituait pas une culpabilité.
Environ 65.000 personnes, dont de nombreux Juifs, ont été assassinées ou sont mortes à Stutthof, selon le site web du musée. Les procureurs ont affirmé que beaucoup d’entre elles ont été tuées d’une balle à l’arrière de la tête ou gazées avec le gaz mortel Zyklon B.

Comme il n’avait que 17 ou 18 ans au moment des crimes, il a été soumis à des directives de condamnation des jeunes. Les procureurs avaient demandé une peine de trois ans de prison.

Dans son dernier témoignage devant le tribunal en début de semaine, Bruno D. s’est excusé pour les souffrances endurées par les victimes mais n’a pas assumé ses responsabilités, ont rapporté les médias allemands.

« Je voudrais m’excuser auprès de toutes les personnes qui ont vécu cet enfer de folie et auprès de leurs proches et survivants »

La santé fragile du défendeur a fait que les séances du tribunal ont été limitées à deux ou trois heures par jour.

Bien que le nombre de suspects diminue en raison de l’âge, les procureurs tentent toujours de traduire les individus en justice.
Une condamnation historique en 2011 a ouvert la voie à d’autres poursuites, car c’était la première fois que le travail dans un camp constituait un motif suffisant de culpabilité, sans preuve d’un crime précis.

pour reuters Madeline Chambers

traduit par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :