En Espagne, le bilan officiel des cas de Covid-19 est-il inférieur à la réalité

Le nombre de morts dans le cadre du COVID-19 en Espagne pourrait être près de 60% plus élevé que le chiffre officiel de 28.432, selon une enquête du journal El Pais publiée dimanche.

Le bilan officiel du pays ne comprend que les personnes chez qui le nouveau coronavirus a été officiellement diagnostiqué, et non les cas suspects qui n’ont jamais été testés.

L’absence de tests à grande échelle, en particulier dans les premiers stades de l’épidémie, signifie que le décompte officiel pourrait sous-estimer le nombre de victimes du virus, comme dans de nombreux autres pays.

En comptant les statistiques régionales de tous les décès suspects et confirmés dus au virus, El Pais a atteint un total de 44 868 décès.
Si ces chiffres sont exacts, l’épidémie espagnole serait la deuxième plus meurtrière d’Europe après celle de la Grande-Bretagne.

Le ministère espagnol de la santé n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires.

Le chiffre d’El Pais est à peu près conforme aux chiffres du Centre national d’épidémiologie et du Centre national de statistiques (INE), qui enregistrent la surmortalité en comparant les décès dans tout le pays avec les moyennes historiques.

En juin, l’INE a signalé 43 945 décès de plus au cours des 21 premières semaines de 2020 qu’au cours de la même période de 2019, sans toutefois pouvoir dire combien pouvaient être attribués à la pandémie.

Rapport de Nathan Allen pour reuters ; traduit et édité par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :