Les États-Unis envoient un envoyé spécial, pour faire pression en faveur de pourparlers de paix en Afghanistan.


Washington a envoyé un envoyé spécial pour l’Afghanistan afin de faire pression en faveur de pourparlers de paix entre le gouvernement et les combattants talibans. Le diplomate doit se rendre à Kaboul dans le cadre d’un voyage avec des escales dans cinq pays, a déclaré le département d’État américain samedi.

Le représentant spécial des États-Unis pour l’Afghanistan, Zalmay Khalilzad, est parti vendredi pour se rendre à Doha, Kaboul, Islamabad, Oslo et Sofia, a indiqué le département dans un communiqué.

Les Etats-Unis retirent leurs troupes en Afghanistan dans le cadre d’un accord conclu en février avec les talibans.

L’accord visait à ouvrir la voie à des pourparlers de paix officiels entre les insurgés et le gouvernement afghan, et la tâche de M. Khalilzad est d’essayer d’amener les deux parties à la table des négociations.

Khalilzad prévoit de faire pression pour obtenir un accord sur les échanges de prisonniers et la réduction de la violence, deux questions qui ont entravé les progrès vers l’ouverture de pourparlers de paix.

« Bien que des progrès significatifs aient été réalisés sur les échanges de prisonniers, la question nécessite des efforts supplémentaires pour être entièrement résolue », a déclaré le département d’État dans son communiqué.

Mercredi, M. Khalilzad a condamné une attaque des forces gouvernementales afghanes qui a tué 45 personnes, dont des civils, lors de frappes aériennes contre des combattants talibans dans une province occidentale limitrophe de l’Iran.


Source photo : Mohammad Ismail pour Reuters ; rédaction par Grant McCool, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :