La menace d’inondation se poursuit, alors que Hanna laisse tomber la pluie sur la zone frontalière.


Un Hanna déclassé a continué de charger à travers la frontière du Texas du Sud et du nord-est du Mexique, où les inondations sont restées la plus grande menace lundi dans une région qui était déjà sous le choc d’une augmentation des cas de coronavirus.

Hanna, déclassée en dépression tropicale, est passée dimanche au-dessus de la frontière entre les États-Unis et le Mexique avec des vents de près de 50 mph (85 km/h), a indiqué le Centre national des ouragans. Il a déversé plus de 30 centimètres de pluie dans certaines régions, et on s’attendait à ce que ce soit encore plus.

Les communautés frontalières dont les systèmes de santé étaient déjà mis à rude épreuve par les cas de COVID-19 – certains patients ayant été transportés par avion vers de plus grandes villes – se sont retrouvées aux prises avec Hanna. Aucun décès n’a été immédiatement signalé de part et d’autre de la frontière.

Le Dr Ivan Melendez, l’autorité sanitaire du comté d’Hidalgo, au Texas, soignait un patient pendant la nuit dans un hôpital lorsque lui et une infirmière ont remarqué que de l’eau coulait le long d’un mur et s’accumulait sur le sol. L’eau s’écoulait par une bouche d’aération dans la chambre, qui avait été équipée d’un ventilateur pour créer une pression négative et empêcher le virus de se propager dans l’hôpital.

Après être rentré chez lui en voiture dans la tempête au milieu de la nuit, Melendez a été piégé dimanche matin dans sa maison par des arbres abattus et n’avait plus d’électricité. Il a utilisé le téléphone pour discuter de l’opportunité de mettre une femme de 58 ans sous respirateur, une décision qu’il se sentait mal à l’aise de prendre sans voir le patient en personne.

« Vous regardez les yeux des gens », a-t-il dit. « Vous saurez s’ils sont désespérés. »

Un autre médecin a décidé de placer la femme sous respirateur, a-t-il dit plus tard.

Henry Van De Putte, PDG de la section de la Croix-Rouge de la côte du Golfe du Texas, a déclaré que l’organisation ouvrirait davantage de refuges à capacité réduite pour assurer la distanciation sociale. Les volontaires et les personnes cherchant refuge seront soumis à des contrôles de température, et un professionnel médical sera affecté à chaque endroit, a-t-il dit.

Un bâtiment communautaire connu sous le nom de « Dome » à Mercedes, au Texas, a été réservé aux personnes évacuées qui ont été testées positives au COVID-19 ou qui ont été exposées au virus. Dans toute la région, des abris ont également été ouverts dans des hôtels, des écoles et des gymnases.

M. Van De Putte a insisté sur le fait que les gens ne devaient pas tarder à demander de l’aide à cause du virus.

« Oui, le coronavirus comporte des risques, mais il en va de même pour les eaux de crue, l’absence d’électricité et de médicaments », a-t-il déclaré. « Nous faisons tout ce que nous pouvons pour en faire un environnement sûr ».

Dans la ville frontalière mexicaine de Reynosa, une maternité a été endommagée par de fortes pluies et l’eau a dû être pompée, selon les autorités. Certains patients ont dû être déplacés vers des étages supérieurs, et quelques-uns ont été évacués vers d’autres hôpitaux, a déclaré Pedro Granados, directeur de la protection civile de l’État de Tamaulipas.

Les États côtiers ont fait des pieds et des mains ce printemps pour ajuster les plans d’urgence en cas d’ouragan afin de tenir compte du virus, et Hanna a été le premier grand test. Le gouvernement Greg Abbott a déclaré samedi que certaines personnes ayant besoin d’un abri seraient hébergées dans des chambres d’hôtel pour les tenir à l’écart des autres.

Abbott a annoncé dimanche que l’Agence fédérale de gestion des urgences a approuvé une déclaration d’urgence qui permettra d’apporter une aide fédérale.

Hanna s’est abattue sur le rivage en tant que tempête de catégorie 1 en fin d’après-midi samedi avec des vents de 145 km/h non loin de Port Mansfield, qui se trouve à environ 210 kilomètres au sud de Corpus Christi.

Myrle Tucker, 83 ans, a tenté de surmonter la tempête à bord d’un bateau à moteur amarré dans une marina de Corpus Christi. Mais le vent et la pluie ont soufflé les vitres du bateau. Les sauveteurs en canot pneumatique ont finalement pu l’atteindre et le ramener sur la rive. De nombreux autres bateaux ont été inondés et fouettés par la tempête.

Tucker a dit qu’il avait dit à ses sauveteurs qu’il n’était pas sûr de pouvoir sortir de son bateau.

« Ils m’ont ramassé », a-t-il dit. « Ils m’ont porté comme une boîte de serviettes. »

Plus de 150 000 clients ont été privés d’électricité dimanche dans le sud du Texas, y compris à Corpus Christi, Harlingen et Brownsville, selon les responsables de la compagnie d’électricité.

Corpus Christi se trouve dans le comté de Nueces, où 60 bébés ont été testés positifs au COVID-19 du 1er au 16 juillet. Plus au sud, dans le comté de Cameron, plus de 300 nouveaux cas ont été signalés presque quotidiennement au cours des deux dernières semaines. La semaine dernière a également été la plus meurtrière de la pandémie dans le comté.

Hanna est apparue près de trois ans après le passage de l’ouragan Harvey au nord-est de Corpus Christi. On ne s’attendait pas à ce que Hanna soit aussi destructeur que Harvey, qui a tué 68 personnes et causé des dommages estimés à 125 milliards de dollars au Texas.

Dans la ville mexicaine de Matamoros, en face de Brownsville, les pluies ont secoué les tentes d’un camp de réfugiés abritant environ 1 300 demandeurs d’asile, dont des nouveau-nés et des personnes âgées, qui attendent depuis des mois des dates d’audience dans le cadre d’une politique d’immigration américaine officieusement appelée « Restez au Mexique ».

Dans l’océan Pacifique, l’ouragan Douglas s’est rapproché d’Hawaï ce week-end.


Source photo : Eric Gay pour AP ; rédaction par Maria Verza et Desiree Seals, pour AP ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :