Comment une base de la marine américaine dans le Golfe, s’attaque aux coronavirus.


Sur la base principale de la marine américaine dans le Golfe, le personnel militaire respecte strictement les règles pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus.

La base de Bahreïn abrite la cinquième flotte de la marine américaine et le Commandement central des forces navales américaines, opérant dans le Golfe dans un contexte de fortes tensions entre l’Iran et les États-Unis.

« Il est nécessaire que chacun suppose qu’il est infecté à tout moment », a déclaré le commandant de la base, le capitaine Greg Smith, en citant l’apprentissage des porteurs asymptomatiques du virus.

« Notre travail est important et il doit se poursuivre. »

Les personnes vivant et travaillant à proximité de la base, le port de masque et la distance sociale doivent être respectés, a déclaré le capitaine Smith, ajoutant qu’il n’était pas autorisé à divulguer le nombre de cas enregistrés sur la base.

En dehors de Bahreïn, des épidémies ont été signalées sur deux navires de guerre américains en mer – le porte-avions Theodore Roosevelt dans la région Asie-Pacifique en mars, et le Kidd dans le Pacifique en avril – et sur un certain nombre de navires de la marine américaine au port.

Des affiches et des stations de lavage des mains sont disséminées dans la base. Le travail à distance et les téléconférences réduisent le nombre de personnes dans les salles, et l’interaction avec le reste du Bahreïn a été limitée.

« Nous ne faisons pas de courses inutiles, nous ne mangeons pas dans les bons restaurants ici à Bahreïn », a-t-il déclaré, ajoutant que toute personne venant sur la base est maintenue isolée pendant 14 jours.

La base suit les directives du gouvernement de Bahreïn pour la recherche des contacts, les tests et l’isolement.

« Dès que vous trouvez une personne positive, vous identifiez toutes les personnes avec lesquelles elle a pu être en contact et vous les isolez également afin d’éviter la propagation continue d’un cas », a déclaré M. Smith.

« Si une personne doit être isolée et hospitalisée, le plan est d’utiliser les installations de Bahreïn, qui sont superbes », a-t-il dit, ajoutant que le traitement était également disponible sur la base.

Le petit État insulaire de Bahreïn, avec une population de 1,5 million d’habitants, a enregistré près de 39 000 cas de coronavirus et 140 décès.


Source photo : Hamad I Mohammed pour Reuters ; rédaction par Lisa Barrington, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :