Ce que vous devez savoir sur le coronavirus en ce moment.


Voici ce que vous devez savoir sur le coronavirus en ce moment :

Le nombre de décès aux États-Unis dus au nouveau coronavirus approchait les 150 000 mercredi, le plus haut niveau au monde, et a augmenté de 10 000 en 11 jours, selon un décompte de Reuters.

Il s’agit de l’augmentation la plus rapide du nombre de décès depuis que les États-Unis sont passés de 100 000 cas à 110 000 cas en 11 jours au début du mois de juin.

Au niveau national, le nombre de décès dus au COVID-19 a augmenté pendant trois semaines consécutives, tandis que le nombre de nouveaux cas semaine par semaine a diminué pour la première fois depuis le mois de juin.

Une flambée d’infections en Arizona, en Californie, en Floride et au Texas ce mois-ci a submergé les hôpitaux. Cette hausse a obligé les États à faire un retour sur la réouverture d’économies qui avaient été limitées par les fermetures de mars et d’avril.

Les hauts fonctionnaires de l’administration Trump et les leaders démocrates du Congrès tenteront mercredi de réduire leurs divergences sur un projet de loi d’aide au coronavirus, sans aucune garantie de pouvoir élaborer un compromis avant l’expiration de certaines allocations de chômage à la fin de cette semaine.

Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et le chef de cabinet de la Maison Blanche Mark Meadows devraient reprendre les négociations avec les deux principaux démocrates du Congrès – la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et le leader de la minorité au Sénat Chuck Schumer.

Une réunion d’une heure entre les quatre a été interrompue mardi sans aucun signe de progrès.

Les dirigeants républicains du Sénat réclament environ 1 000 milliards de dollars d’aide nouvelle, en plus des 3 000 milliards de dollars déjà accordés depuis le début de l’année. Les démocrates voient un besoin bien plus important puisqu’ils soutiennent 3 billions de dollars de nouvelles dépenses.

L’aéroport d’Heathrow, autrefois le plus fréquenté d’Europe, a appelé la Grande-Bretagne à soutenir de toute urgence un régime de contrôle des passagers, avertissant que sans cela, les règles strictes de quarantaine du pays empêcheront les voyages, ralentiront l’économie et entraîneront d’autres pertes d’emplois.

M. Heathrow a déclaré que pour éviter de perdre une partie de la « roulette de la quarantaine » mondiale, le gouvernement devrait modifier ses règles pour réduire la quarantaine de 14 jours à environ huit jours pour les passagers qui subissent deux tests en une semaine.

La pire crise de santé publique depuis l’épidémie de grippe de 1918 a provoqué des troubles économiques dans le monde entier et, au moment où l’industrie du voyage redémarre, on craint une deuxième vague de fermetures après que la Grande-Bretagne a hâtivement imposé une quarantaine aux voyageurs en provenance d’Espagne.

Le coût d’un test de dépistage du coronavirus à l’aéroport serait d’environ 150 livres (195 dollars) par personne et le passager devrait payer.

L’Australie a envoyé des équipes médicales de défense et d’urgence, généralement déployées dans les zones sinistrées, dans des maisons de retraite de Melbourne pour aider à contenir la pire épidémie du pays. Il y a 804 cas actifs de COVID-19 liés à ces maisons, y compris des travailleurs, a déclaré le premier ministre de l’État, Daniel Andrews.

Le Premier ministre Scott Morrison a qualifié de « très pénible » la situation dans 13 établissements de soins de l’État de Victoria, dont Melbourne est la capitale.

Les épidémies sont en grande partie dues à la transmission du virus par les travailleurs à domicile, dont beaucoup ne savaient peut-être pas qu’ils étaient porteurs du virus. « Quand il pleut, tout le monde se mouille. Et c’est ce que nous constatons avec la transmission communautaire à grande échelle dans le Victoria », a déclaré M. Morrison.

Melbourne, la deuxième ville la plus peuplée d’Australie, est en pleine période de fermeture qui a retardé la réouverture des commerces, forcé d’autres États à fermer les frontières avec l’État de Victoria et retardé la réouverture des voyages avec la Nouvelle-Zélande.

La dirigeante de Hong Kong, Carrie Lam, a averti que la ville était au bord d’une épidémie de grande ampleur et a exhorté les habitants à rester à l’intérieur car des mesures strictes pour enrayer la propagation sont entrées en vigueur mercredi.

La nouvelle réglementation interdit les rassemblements de plus de deux personnes, interdit de manger à proximité des restaurants et rend le port du masque obligatoire dans les lieux publics, y compris à l’extérieur. Ce sont les mesures les plus sévères introduites dans la ville depuis l’épidémie.

Le gouvernement a également renforcé les tests et les mesures de quarantaine pour les membres des équipages maritimes et aériens. Les mesures seront en place pendant au moins sept jours.


Rédaction par Barbara Lewis, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :