Covid-19 : Iran, une terrible catastrophe se déroule dans le silence du monde entier


Le 18 juillet, le président du régime iranien, Hassan Rohani a admis que 25 millions d’Iraniens avaient déjà été infectés par le virus et prédit que 30 à 35 millions d’autres le seront. Cet aveu est passé presque inaperçu dans le monde entier. Les quelques dépêches qui y ont fait allusion ont minimisé la gravité des propos du président iranien.

Selon l’agence de presse semi-officielle ISNA, un membre du Comité national de lutte contre le coronavirus, Minoo Moharrez, a déclaré que 20% de la société iranienne a été infectée et 40 à 70% de plus le seront également.

Pour la spécialiste en épidémiologie moléculaire de l’université de Bâle Emma Hodcroft, un tel niveau peut être significatif car il est considérablement plus élevé qu’ailleurs. « Un taux de séropositivité de 30 % dans un pays, d’après les chiffres donnés, serait de très très loin le plus élevé de tous les pays », a-t-elle indiqué, soulignant qu’un tel taux n’avait été constaté que dans des zones très touchées comme New York ayant une population moindre et plus dense que l’Iran. Il est risqué, selon elle, d’extrapoler les résultats de tests sérologiques à une population entière surtout s’ils proviennent d’une zone très affectée.

Le 19 juillet, le site Web de l’OMS a indiqué que le nombre de personnes infectées était de 14.043.176 et les victimes de 597.583 dans le monde ; par conséquent, le taux serait de 4,25%.

Sur la base de ce taux en moyenne et du nombre de personnes infectées annoncé par Rohani et d’autres autorités iraniennes, le bilan des morts en Iran serait d’environ un million ! Cependant, le régime iranien ne donne jamais le vrai chiffre.

D’une part, il avoue que 25 millions de personnes ont été infectées, et d’autre part, il affirme que seulement 14 000, selon le chiffre annoncé le 19 juillet, sont morts. L’opposition iranienne, MEK, sur la base des informations obtenues par son réseau interne donne le 19 juillet le chiffre de 73 200 morts dans 350 villes C’est-à-dire un tiers des villes d’Iran. Est-il possible d’obtenir une statistique approximative dans toutes les villes d’Iran en triplant ce chiffre ce qui donnerai 219600 décès pour la même date ?

Anabestani, un député du Majlis de la province de Khorassan-Razavi, a déclaré le 28 juillet sur le Site Internet du Majlis : « Le nombre de décès dus au coronavirus dans ma circonscription a atteint cinq par jour, ce qui est beaucoup plus élevé que la moyenne du pays et du monde. Ce nombre de morts est un grave danger pour le pays. »

Rohani blâme toujours ceux qui ne respectent pas la distanciation sociale. Mais il y a deux jours, c’était le samedi 25 juillet, qu’il a déclaré que « les cérémonies de deuil du mois sacré de Moharram doivent être célébrer dans chaque ville et village, quelle que soit leur situation (rouge, jaune ou sans virus) ».

Massih Mohajeri, rédacteur en chef du quotidien Jomhouri-Eslami et ex-conseiller des ex-presidents du réfime iranien, Rafsanjani et Khatami, a écrit le 26 juillet dans l’éditorial : « Monsieur le Président, en tant que commandant du centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC), vous êtes responsable de la vie des gens. Il est évident que ces nouvelles décisions du CNLC vont infliger à la population le même désastre que la levée des restrictions sanitaires. Pensez à l’amère réalité qu’avec ces décisions, un sombre automne attend notre pays. »

Le quotidien Mostaghel a écrit aujourd’hui : « Lorsque M. Rohani ordonne des rassemblements à grande échelle au mois de Moharram et, d’un autre côté, blâme les mariages et les funérailles pour la propagation du virus, cela inculque vraiment aux citoyens un sentiment de vivre dans un cirque, ou plutôt dans la ferme des animaux d’Orwell. Les gens sont laissés en souffrance avec des mains honteusement vides face à des responsables au ventre plein et insouciants ! Ils ont le sentiment d’avoir été délibérément abandonnés à la mort. »


Un article de Hamid Enayat .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :