La tempête Isais fait rage près de la côte est de la Floride

Isais, déclassé après avoir été un ouragan mais toujours une puissante tempête tropicale, s’est abattu dimanche près de la Floride, et s’apprête à frôler la côte est de l’État avec des vents forts et des inondations côtières potentielles.
A 5 heures du matin (0900 GMT), la tempête tropicale Isaias se trouvait à environ 45 miles (75 km) au sud-est de West Palm Beach, se dirigeant vers le nord-ouest avec des vents soutenus de 65 miles par heure (100 km/h), selon le Centre national des ouragans.

Sur sa trajectoire actuelle, Isaias se déplacera près ou le long de la côte est de la Floride au cours de la journée de dimanche, a indiqué le NHC, basé à Miami. Lundi et mardi, son centre se déplacera du large de la côte de Géorgie vers les états du sud de l’Atlantique.

Il ne devrait pas changer beaucoup en force dans les prochains jours.
Certaines parties de la côte Est des États-Unis, du sud de la Floride au cap Fear en Caroline du Nord, pourraient être touchées par des ondes de tempête – lorsqu’une tempête pousse les niveaux de marée au-dessus de la normale – pouvant atteindre 4 pieds (1,22 m), a déclaré le NHC.

Isaias ne devrait pas affecter le retour chez eux dimanche de deux astronautes de la NASA qui se sont rendus à la Station spatiale internationale à bord du nouveau Crew Dragon de SpaceX.

Ils se dirigeaient vers une immersion dans le golfe du Mexique, au large de la côte nord-ouest de la Floride, couronnant un voyage de deux mois dans l’espace qui marquait la première mission de la NASA avec équipage depuis le sol de son pays en neuf ans.

La Floride a l’habitude d’être frappée par des ouragans, mais ses réactions bien rodées aux tempêtes ont été en partie perturbées par sa lutte contre l’une des pires épidémies de coronavirus du pays.
L’État a enregistré plus de 480 000 cas, dont des dizaines de milliers au cours de la seule semaine dernière, selon un décompte de Reuters.

Le gouverneur Ron DeSantis a déclaré samedi que la division de gestion des urgences de l’État fournissait des abris avec suffisamment d’équipements de protection individuelle pour 10 000 personnes.

La tempête a frappé certaines parties des Bahamas avec des vents violents et de fortes pluies en route vers les États-Unis. Elle a fait au moins deux morts en République dominicaine et a provoqué des pannes d’électricité pour des milliers de foyers et d’entreprises à Porto Rico, selon les médias.

Reportage de Frances Kerry et Zachary Fagenson ; pour reuters ; traduit et édité par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :