Un dirigeant algérien obtient le retour d’un agent en fuite grâce à l’appel d’Erdogan

Le président algérien a téléphoné à son homologue turc le mois dernier pour obtenir le retour d’un responsable militaire en fuite qui a fui l’Algérie quelques jours après la mort de son puissant chef d’armée en décembre, a déclaré une source de la haute sécurité algérienne.
Guermit Bounouira a été remis jeudi aux responsables de la sécurité algérienne en Turquie, accusé d’avoir divulgué des secrets militaires, et sera confronté lundi à un juge militaire dans la prison de Blida au sud-ouest d’Alger, a déclaré la source à Reuters.

Les responsables turcs n’étaient pas immédiatement disponibles pour commenter dimanche, qui n’est pas un jour ouvrable en Turquie. Un avocat de Bounouira n’était pas immédiatement disponible pour commenter.

La reddition de Bounouira par la Turquie aux autorités algériennes souligne l’importance qu’Ankara attache à ses relations avec l’Algérie, un puissant voisin de la Libye où les forces turques sont intervenues dans la guerre civile.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a téléphoné au président turc Tayyip Erdogan environ une semaine avant la fête de l’Aïd al-Adha de l’Islam, qui a commencé vendredi, pour lui demander de lui remettre Bounouira, a indiqué la source.

Bounouira, un des principaux collaborateurs de feu Ahmed Gaed Salah, est accusé d’avoir divulgué un tableau montrant les mouvements des officiers de l’armée, avec leurs noms et leurs codes, a indiqué la source. Le tableau a circulé sur les médias sociaux, embarrassant l’armée, bien que l’on ne sache pas qui l’a affiché. (correct ?)

Gaed Salah est devenu l’année dernière l’homme le plus puissant d’Algérie lorsque des manifestations de masse hebdomadaires ont réussi à renverser le président chevronné, Abdelaziz Bouteflika, et une foule d’autres officiels.
SECRETS
Cependant, Gaed Salah est mort subitement d’une crise cardiaque le 23 décembre, quelques semaines après une élection présidentielle qu’il avait préconisée, mais que le mouvement de protestation de la rue jugeait illégitime.

Bounouira s’est enfui en Turquie dans la semaine qui a suivi la mort de Gaed Salah et la source de la sécurité algérienne a déclaré qu’il avait ensuite divulgué des secrets militaires à des militants basés à l’étranger.

« Guermit était l’homme le plus proche de Gaed Salah. En tant que tel, il était au courant des secrets militaires », a déclaré la source.

Tebboune, qui a remporté les élections de décembre, tente de marquer de son empreinte le gouvernement algérien après deux décennies de mandat de Bouteflika et la nomination d’un nouveau chef de l’armée en janvier, bien que l’armée reste l’institution la plus puissante d’Algérie.

Le président algérien a fait pression pour que les voisins de la Libye jouent un rôle plus important dans la recherche d’une solution au conflit qui y sévit, et s’oppose à toute implication directe de l’étranger.

La Turquie est intervenue directement en janvier pour soutenir le gouvernement d’accord national (GNA), reconnu au niveau international, contre les forces libyennes basées à l’est et soutenues par la Russie, les Émirats arabes unis et l’Égypte.
Pour Ankara, toute opposition directe de l’Algérie à son rôle en Libye pourrait compliquer une opération militaire loin de ses propres côtes.

Cependant, malgré quelques désaccords sur la Libye, l’Algérie et la Turquie ont maintenu de bonnes relations. « Nous avons très bien travaillé avec nos homologues en Turquie », a déclaré la source algérienne de sécurité.

Reportage de Lamine Chikhi, pour reuters ; traduit et édité par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :