Ce que vous devez savoir sur le coronavirus en ce moment.


Voici ce que vous devez savoir sur le coronavirus en ce moment :

Le plus grand nombre de décès dans le monde.

L’Amérique latine a dépassé l’Europe mardi et est devenue la région qui compte le plus grand nombre de décès dus aux nouveaux coronavirus, selon un décompte de Reuters. La région a maintenant enregistré plus de 206 000 décès, soit environ 30 % du total mondial.

Le Brésil, le pays d’Amérique latine le plus touché par le coronavirus, a enregistré un total de 95.819 décès à la date de mardi. Le Mexique, le deuxième pays le plus touché de la région, compte 48 869 décès. Les flambées se sont également accélérées en Colombie, au Pérou, en Argentine et en Bolivie.

Le bilan mondial de COVID-19 a dépassé les 700.000 morts, selon un décompte de Reuters. En moyenne, près de 5 900 personnes meurent toutes les 24 heures des suites de COVID-19, selon des calculs basés sur les données des deux dernières semaines. Cela équivaut à 247 personnes par heure, soit une personne toutes les 15 secondes.

Fermeture de Victoria.

L’État australien de Victoria a fait état d’une augmentation record du nombre de nouveaux cas de coronavirus et de décès mercredi, alors qu’il se prépare à fermer une grande partie de son économie pour contrôler une deuxième vague d’infection qui menace de se propager dans tout le pays.

Le premier ministre de l’État de Victoria, Daniel Andrews, a déclaré que d’autres restrictions incluraient la fermeture de la plupart des garderies d’enfants et l’extension de l’interdiction des chirurgies non urgentes à l’ensemble de l’État afin de libérer des ressources médicales pour les cas de coronavirus.

Dans l’État du Queensland, la première ministre Annastacia Palaszczuk a déclaré que les voyageurs en provenance de l’État de Nouvelle-Galles du Sud et de la capitale, Canberra, seraient interdits à partir de samedi. L’État est déjà fermé aux personnes originaires de l’État de Victoria.

Trop peu de remdesivir, et c’est trop cher.

Un groupe bipartite de plus de 30 procureurs généraux des États américains a demandé au gouvernement d’autoriser d’autres entreprises à fabriquer le traitement COVID-19 de Gilead Sciences, le remdesivir, afin d’en augmenter la disponibilité et d’en diminuer le prix. Ce médicament est l’un des deux seuls qui ont démontré leur capacité à aider les patients hospitalisés sous COVID-19 lors d’essais cliniques formels.

« Gilead ne devrait pas profiter de la pandémie et devrait être poussé à faire plus pour aider plus de gens », ont-ils déclaré dans une lettre. Le fabricant de médicaments fait payer à la plupart des patients américains 3 120 dollars par cours, soit 520 dollars par flacon de remdesivir.

Le gouvernement américain, qui a fourni un certain soutien financier pour le développement du médicament, a signé un accord avec Gilead en juin pour plus de 500 000 traitements, ce qui représente la majeure partie de la production de la société jusqu’en septembre. Pourtant, le médicament est rare depuis l’autorisation américaine d’utilisation d’urgence (EUA) en mai, et le personnel hospitalier et les politiciens se sont plaints des difficultés à l’obtenir.

Les jeunes ne sont pas invincibles.

Les jeunes qui fréquentent les boîtes de nuit et les plages entraînent une augmentation des nouveaux cas de coronavirus dans le monde entier, la proportion des personnes âgées de 15 à 24 ans qui sont infectées ayant triplé, passant de 4,5 % à 15 % en cinq mois environ, a déclaré l’Organisation mondiale de la santé.

Outre les États-Unis, qui sont en tête du classement mondial avec 4,8 millions de cas, les pays européens, dont l’Espagne, l’Allemagne et la France, et les pays asiatiques comme le Japon, ont déclaré qu’une grande partie des personnes nouvellement infectées sont des jeunes.

« Nous l’avons déjà dit et nous le répéterons : les jeunes ne sont pas invincibles », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une récente conférence de presse à Genève. « Les jeunes peuvent être infectés ; les jeunes peuvent mourir ; et les jeunes peuvent transmettre le virus à d’autres ».


Source photo : Daniel Becerril pour Reuters ; rédaction par Robert Birsel, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :