Deuxième journaliste tué au Mexique en moins d’une semaine.


Des assaillants non identifiés ont abattu un journaliste devant son domicile dans l’État du Michoacan, dans l’ouest du Mexique, a déclaré mercredi le procureur de la République, lors du deuxième assassinat d’un journaliste en moins d’une semaine.

Eduardo Ochoa, un journaliste indépendant de 29 ans et enseignant dans la ville d’Uruapan, a été abattu d’une balle dans la mâchoire, la poitrine et la main lorsqu’il a quitté sa maison pour acheter de la nourriture mardi, ont indiqué les procureurs.

Le bureau du procureur général du Michoacan a déclaré qu’il n’était pas clair combien de personnes ont pris part à l’attaque ou ce qui l’a motivée.

S’exprimant sous couvert d’anonymat par crainte de subir des représailles, un ami du journaliste décédé a déclaré à Reuters que M. Ochoa, qui couvrait les questions de sécurité, avait reçu des menaces de mort de la part de criminels locaux et voulait quitter la profession.

Le meurtre d’Ochoa fait suite à celui du journaliste Pablo Morrugares et d’un garde du corps dimanche matin dans la ville d’Iguala, au sud-ouest de l’État de Guerrero.

Deux jours plus tard, des hommes armés non identifiés ont tiré sur les bureaux du journal local Diario de Iguala, selon les procureurs de l’État.

Longtemps convulsés par les gangs de drogue, le Michoacan et le Guerrero sont parmi les États les plus anarchiques et les plus violents du Mexique.

Selon un décompte effectué par Reporters sans frontières, une association à but non lucratif qui se consacre à la protection de la liberté d’information, trois journalistes avaient été tués au Mexique cette année avant les décès de Morrugares et Ochoa.


Source photo : Wikipédia ; rédaction par Jonathan Oatis, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :