L’Australie va consacrer 1,2 milliard de dollars à la cybersécurité pour le secteur privé après l’augmentation des attaques.


L’Australie va dépenser 1,66 milliard de dollars australiens (1,19 milliard de dollars) au cours des 10 prochaines années pour renforcer la cyberdéfense des entreprises et des ménages après une augmentation des cyberattaques, a déclaré jeudi le Premier ministre Scott Morrison.

Les cyberattaques contre les entreprises et les ménages coûtent environ 29 milliards de dollars australiens (20,83 milliards de dollars), soit 1,5 % du produit intérieur brut (PIB) de l’Australie, a déclaré M. Morrison aux journalistes à Canberra.

Il y a quelques semaines, Canberra a déclaré qu’elle dépenserait 1,35 milliard de dollars australiens au cours de la prochaine décennie pour renforcer les capacités de son principal service de cyber-espionnage.

En juin, M. Morrison a déclaré qu’un « acteur sophistiqué basé sur l’État » avait passé des mois à essayer de pirater tous les niveaux du gouvernement, les organes politiques, les fournisseurs de services essentiels et les opérateurs d’infrastructures critiques.

Des sources ont déclaré à Reuters que l’Australie considère la Chine comme le principal suspect, une suggestion rapidement rejetée par Pékin.

Une grande partie de la cyberpolitique australienne à ce jour s’est concentrée sur le renforcement des défenses des agences gouvernementales après une attaque contre le parlement en 2019, mais la cyberactivité malveillante augmente contre les petites et moyennes entreprises, les universités et les ménages, a déclaré M. Morrison.

L’augmentation des dépenses est destinée à fortifier les infrastructures essentielles, à stimuler les efforts de la police pour perturber l’activité criminelle sur le web noir et à renforcer la sensibilisation de la communauté.

« Nous allons protéger nos infrastructures et services vitaux contre les cyber-attaques. Nous aiderons les entreprises à se protéger afin qu’elles puissent réussir dans l’économie numérique », a déclaré M. Morrison.

L’Australie adoptera également une approche plus agressive pour perturber les éventuels agresseurs.

La direction australienne des signaux – qui, comme l’a révélé Reuters l’année dernière, a déterminé que la Chine était responsable du piratage du parlement australien – recevra de nouveaux fonds pour contrer les cyberattaques étrangères.

La Chine nie être responsable de l’attaque, qui a eu lieu quelques mois avant une élection nationale.


Source photo : Loren Elliott pour Reuters ; rédaction par Michael Perry et Kim Coghill, pour Reuters ; édité et traduit par,

Une pensée sur “L’Australie va consacrer 1,2 milliard de dollars à la cybersécurité pour le secteur privé après l’augmentation des attaques.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :