Facebook supprime l’un des plus grands groupes de conspiration QAnon après de faux messages.


Facebook a déclaré jeudi qu’il avait supprimé l’un des plus grands groupes publics consacrés à la théorie de conspiration du réseau QAnon après des violations répétées des politiques de l’entreprise.

Le groupe, appelé Official Q/Qanon et comptant près de 200 000 membres, a été supprimé après que de nombreux messages individuels aient été retirés pour avoir franchi les limites de l’intimidation et du harcèlement, du discours de haine et des fausses informations qui pourraient causer du tort, a déclaré une porte-parole de Facebook.

La porte-parole, qui a refusé d’être identifiée, a déclaré que Facebook avait pris cette mesure mardi et surveillait les autres groupes QAnon, car cela renforce l’application de la loi dans ce domaine.

Les adeptes des QAnon épousent une série de croyances entrelacées, basées sur des messages anonymes postés sur le web par quelqu’un qui prétend avoir une connaissance particulière de l’administration Trump. Le principe de base est que le président Donald Trump combat secrètement une cabale de prédateurs sexuels d’enfants, dont des démocrates éminents.

Bien que le FBI ait identifié QAnon comme un mouvement marginal susceptible d’encourager la violence extrémiste, un nombre croissant de républicains en quête d’un poste ont fait l’éloge de cette association peu structurée.

En mai, Facebook a supprimé un petit réseau de comptes QAnon qui diffusait de fausses informations sur le coronavirus mortel.

Le mois dernier, Twitter est allé plus loin en disant qu’il supprimerait ou limiterait plusieurs milliers de comptes QAnon.


Rédaction par Robert Birsel, pour Reuters ; édité et traduit par,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :