Une ville russe organise une nouvelle manifestation contre le Kremlin en raison de la détention du gouverneur

Environ 3 000 personnes se sont jointes samedi à une autre marche dans la ville de Khabarovsk, dans l’Extrême-Orient russe, pour protester contre la gestion par le président Vladimir Poutine d’une crise politique locale.

Les habitants de Khabarovsk, située à environ 6 110 km et sept fuseaux horaires à l’est de Moscou, protestent pour un cinquième week-end consécutif contre la détention de Sergueï Furgal, le gouverneur populaire de la région.

Furgal a été arrêté le 9 juillet dernier en relation avec des accusations de meurtre qu’il nie.

Ses partisans affirment que la détention est motivée par des raisons politiques. Elle a déclenché des semaines de manifestations de rue, créant un casse-tête pour le Kremlin qui doit faire face à une forte baisse des revenus réels en raison de l’épidémie de coronavirus et qui tente de contenir les troubles alors que l’économie bégaie.
Les autorités régionales ont estimé qu’environ 2 800 personnes ont participé à la dernière marche, soit une participation plus faible que les semaines précédentes.

Les images de Reuters ont montré des personnes défilant avec des affiches sur lesquelles on pouvait lire « Rendez-nous le Furgal » et « Loin de la répression ».

Reportage de Maria Kiselyova ; pour reuters ; traduit et édité par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :