Le gouvernement français condamne le vandalisme sur le site d’Ouradour sur Glane

Des responsables du gouvernement français ont déclaré ce samedi qu’ils s’emploieraient à retrouver les responsables de la dégradation d’un mémorial aux victimes du massacre nazi pendant la Seconde Guerre mondiale, qui a été recouvert de graffitis qualifiant ces meurtres de mensonges.

Le site, situé dans le village d’Oradour-sur-Glane près de la ville de Limoges à l’ouest, commémore les centaines d’hommes, de femmes et d’enfants qui ont été tués en juin 1944 par une division SS.
Le mot « martyr » sur le mémorial a été rayé, avec « menteur » ou « liar » barbouillé à côté.

« Rien ne peut effacer la mémoire de nos 642 martyrs de
Oradour-sur-Glane », a déclaré le président français Emmanuel Macron sur Twitter.

Le Premier ministre Jean Castex a déclaré que tout serait fait pour traduire en justice les auteurs de ces « actes scandaleux ».

Reportage de Sarah White et Elizabeth Pineau ; pour reuters ; traduit et édité par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :