Les manifestants organisent une septième marche anti-Kremlin

Environ 1 500 personnes ont défilé dans les rues de la ville de Khabarovsk, dans l’extrême est de la Russie, samedi, marquant le septième week-end consécutif de protestations après l’arrestation du gouverneur de la région début juillet.

Les habitants de Khabarovsk, à 6 110 km à l’est de Moscou, protestent depuis la détention de Sergei Furgal, le gouverneur populaire de la région, le 9 juillet dernier, en relation avec des accusations de meurtre qu’il nie.
Ses partisans affirment que cette détention est motivée par des raisons politiques.

Ce samedi, les gens ont défilé avec des affiches sur lesquelles on pouvait lire « Freedom to Furgal » et « Belarus – Khabarovsk is with you » – un signe de soutien aux rassemblements de l’opposition en Biélorussie pour protester contre le prétendu truquage de son élection présidentielle.
Samedi, des affiches souhaitant le rétablissement d’Alexei Navalny, un critique du Kremlin qui s’est effondré dans un avion jeudi après avoir bu un thé que ses alliés estiment empoisonné, ont également été vues parmi les personnes qui défilaient à Khabarovsk.

Navalny a été évacué de la ville sibérienne d’Omsk et amené en Allemagne pour un traitement médical aujourd’hui.

Les autorités régionales ont estimé qu’environ 1 500 personnes ont participé à la marche de samedi, soit une participation plus faible que les semaines précédentes.

Reportage de Katya Golubkova et Alexei Petrov ; pour reuters ; traduit et édité par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :