NOUS SOUTENONS JULIAN ASSANGE .

Notre média soutiens Assange l’Ultime Combat ! (Groupe Facebook)
L’accès à la transparence de l’information et à l’information exacte est un bien public fondamental. Plus que jamais nous comprenons aujourd’hui l’urgence d’avoir des médias indépendants libres et non censurés, car l’humanité a besoin d’une vague mondiale de dévoilement de l’information, tout en préservant les sources. C’est ce que Julian Assange a ingénieusement réussi à mettre en place avec Wikileaks. Or, ce journaliste multi-récompensé est persécuté depuis plus de 10 ans. Il est actuellement incarcéré depuis plus d’un an, en détention préventive dans le QHS de la prison de Belmarsh, près de Londres où il attend les dernières audiences qui statueront sur sa « déportation » pour motifs politiques aux États-Unis à partir du 7 septembre prochain. Face à 17 chefs d’inculpation pour « espionnage », pour n’avoir fait qu’exercer son métier de journaliste et rendu publics crimes de guerre et corruption d’Etat, il encourt 175 ans de prison voire la peine capitale. Le groupe Assange l’Ultime Combat, créé mi-septembre 2019 avec aujourd’hui plus de 7 000 membres, est un groupe d’information et d’actions. Il a organisé de nombreuses mobilisations concrètes, telles que 4 voyages à Londres pour aller soutenir le défenseur de la vérité Julian Assange. Prenons conscience et luttons pour faire pression et obtenir la libération de ce journaliste courageux, condamné pour avoir exercé son devoir. Comprenons que sa liberté est notre liberté. Rejoignons-nous sur le groupe Assange l’Ultime Combat


Royaume-Uni: RSF dénonce que des arguments juridiques au cours de l’audience d’extradition de Julian Assange soulignent le manque de preuves américaines.

Dans son communiqué de presse, Reporter Sans Frontières dénonce que des arguments juridiques au cours de la première semaine d’audience de l’extradition de Julian Assange, dénotent un manque de preuves flagrants de la part des autorités américaines.

Procès de Julian Assange, l’extradition vers les Etats-Unis violerait gravement les droits de l’Homme

Le 19 février 2020, la Maison des Lanceurs d’Alerte et seize organisations de France (Ligue des droits de l’Homme, La Quadrature du Net, Syndicat national des journalistes), d’Allemagne (Whistleblower Netzwerk),
des Pays-Bas (Liga voor de Rechten van de Mens), d’Espagne (Xnet, Fondation Baltasar Garzón), de Suisse (Ligue suisse des droits de l’Homme, Adetra, Solidarité Bosnie, Cetim), de Belgique (Ligue des droits humains), d’Europe (Association européenne pour la défense des droits de l’Homme, EuroMed Droits) et du monde (Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme, The Signals Network) ont saisi la commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, Dunja Mijatović, du cas de Julian Paul Assange, fondateur de Wikileaks.

Justice: Julian Assange semble confus à l’audience d’extradition et a du mal à se rappeler son nom.

Le juge a rejeté la demande de retarder l’audience et a déclaré que l’audience d’extradition d’Assange se déroulerait comme prévu devant le tribunal d’instance de Belmarsh, dans l’est de Londres, en février.


Le cas de Julian Assange met en lumière l’hypocrisie britannique en matière de liberté de la presse

L’accusation américaine contre le fondateur de Wikileaks, si elle aboutit, aura des conséquences terribles pour la presse libre

Assange : Lettre ouverte de James Ricketson au ministre des affaires étrangères, Marise Payne, le 20 mai 2020

Ce mercredi 20 mai, le réalisateur australien James Ricketson, a publié une lettre ouverte à la Ministre de affaires étrangère australienne, Marise Payne, dans laquelle il lui demande d’intervenir en faveur de Julian Assange.

Le gouvernement britannique ne fait pas preuve de bon sens à propos de Julian Assange

Andrew Wilkie MP (Député) et George Christensen MP (Député), co-présidents du groupe parlementaire (Australien) Bring Julian Assange Home, sont profondément déçus de la réponse insatisfaisante du Lord Chancellor et du secrétaire d’État à la Justice du gouvernement du Royaume-Uni, le très honorable Robert Buckland QC MP, qui a indiqué que Julian Assange ne se verrait pas accorder une libération compassionnelle de prison au motif qu’il ne remplit pas les critères et qu’il présente également un risque de fuite.

Le gouvernement britannique ne libérera pas Assange malgré la pandémie

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, n’est pas éligible à une libération provisoire de prison dans le cadre du plan du gouvernement britannique pour atténuer le coronavirus dans les prisons.

La justice britannique rejette la demande de libération sous caution d’Assange

Un tribunal de Londres a rejeté mercredi la demande de libération sous caution du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, en raison de la pandémie de coronavirus, rapporte l’agence de presse britannique PA.

Trump veut faire de Julian Assange un « exemple », selon ses avocats

La défense de Julian Assange, réclamé par Washington pour la publication d’une masse de documents confidentiels, a accusé lundi Donald Trump de vouloir faire du fondateur de Wikileaks un « exemple » dans sa « guerre contre les journalistes d’investigation ».

Julian Assange: La Suède abandonne les poursuites pour viol

Le parquet suédois a annoncé mardi l’abandon, faute de preuves suffisantes pour un procès, des poursuites pour viol contre Julian Assange, détenu à Londres et sous la menace d’une extradition vers les Etats-Unis qui l’accusent d’espionnage.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :